Accéder au contenu principal

Ubuntu Touch : un an après, mon bilan avec l'Aquaris E4.5 Ubuntu Edition

Que le temps passe vite ! C'est encore plus vrai dans notre monde de geek, la tech avançant à une vitesse incroyable. Mais posons-nous un peu pour faire un petit bilan sur l'avancement d'Ubuntu Touch, l'OS mobile de Canonical.


Qu'est-ce que j'ai pu l'attendre ce petit BQ Aquaris E4.5 Ubuntu Edition. Après son annonce officielle, il s'est imposé à moi comme une évidence, un rêve qui devenait réalité : enfin une distribution GNU/Linux était officiellement développée pour l'usage mobile. Les gars de Canonical allaient enfin mettre en branle le projet Edge qui semblait avorté suite au Kickstarter raté. Enfin "raté" est un bien grand mot quand on voit qu'il a récolté plus de 32 millions d'euros !
 Bref, j'attendais de pied ferme les pré-commandes sur le site de BQ, qui s'est retrouvé saturé plus d'une fois. Et en mars, le précieux arrive dans ma boite aux lettres. Enfin j'allais goûter au système des Scopes, sensé révolutionner l'utilisation des smartphones.
Premier constat : l'utilisation "tout tactile" est au top. Fini les boutons comme chez Google ou Apple, ici on a un vrai téléphone tactile à 100%. J'aime !
Deuxième constat : il y a encore du boulot. Le système est lourd, il manque de grosses fonctions de base comme le téléchargement de fichiers, un copier/coller décent, un vrai bluetooth, etc... Les débuts sont difficiles, je dois bien avouer que j'ai eu de gros doutes sur la pérennité du bidule sur le long terme. Mais heureusement, les développeurs tiennent à leur bébé et l'améliorent bien vite, au rythme d'une mise à jour majeure toutes les six semaines, avec parfois des hotfixes pour régler les bugs urgents.


L'interface à ses débuts, que de souvenirs !

L'interface se bonifie, le système devient plus stable, plus fluide. Certes, ce n'est pas encore parfait. Il m'est même arrivé de laisser l'Aquaris E4.5 au tiroir pendant de longues semaines, attendant la mise à jour qui viendrait sauver les meubles. Et puis je l'ai ressorti de plus en plus souvent. Actuellement, c'est mon smartphone au quotidien. L'interface est devenue bien classe avec son nouveau design, plus proche des standards actuels. Les fonctionnalités se sont étendues et chaque mise à jour apporte son lot de nouveautés. Bref, les débuts un peu galère se sont vite fait oublier. En un an à peine, Ubuntu Touch est devenu un vrai système, mature et fonctionnel.
Le MWC 2016 a en plus montré que Canonical est en avance sur bien des points grâce à la convergence. Matez les vidéos de l'Aquaris M10 Ubuntu Edition pour vous en convaincre ! Même mon petit smartphone commence à pouvoir être utilisé comme un vrai PC. C'est complètement dingue, je suis vraiment fan des possibilités qui s'ouvrent dans ce domaine. Bien sûr, il faut que Canonical continue sur sa lancée et surtout que les développeurs tiers prennent le train en marche.


Aquaris M10, la première tablette convergente sous Ubuntu Touch.

C'est malheureusement là que le bât blesse... La pauvreté applicative du système vient dégrader l'expérience. Certes, les Scopes sont supers et j'en suis vraiment ravi, l'idée est bonne, il y a un énorme potentiel. Mais bon dieu, quelle galère d'utiliser Twitter via une web-app ! C'est moche, lent et mal foutu. Je ne suis pas un public très exigeant, mais utiliser les web-apps confine souvent à la torture. Je ne pense pas qu'adapter les applications Android soit une bonne idée, mais j'ai du mal à voir un avenir pour les web-apps à l'heure actuelle... J'espère vraiment que Canonical continuera à appuyer son système de Scopes, le potentiel est énorme pour beaucoup de services Web. Le Scope Twitter en est une preuve : twitter, retwitter ou aimer un message se fait de façon simple. Ok, ça rame encore et c'est pas au point, l'idée est quand même là. Les Scopes et les applications GNU/Linux convergentes sont l'avenir de la plateforme. J'y crois, j'espère ne pas me tromper !

Mon test d'Ubuntu Touch sur tablette-tactile.net


En tout cas, je reste fan de cet OS volontairement différent. Le potentiel est là, il faut vraiment que nos usages mobiles se bougent le cul. Il reste encore du boulot avant que Canonical n'atteigne son objectif, la boite n'aura probablement pas le même rayonnement qu'Apple, cependant la communauté très active et les bonnes idées mèneront forcément quelque part. Foncez les mecs, on vous soutiens de tout cœur. Ubuntu rocks !

Si vous aussi vous avez testé Ubuntu Touch, n'hésitez pas à laisser vos commentaires. Que vous aimiez ou pas, la parole est à vous (tant que c'est constructif bien sûr).

Jo le geek

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ubuntu 18.10 : les astuces pour économiser la batterie de votre laptop

Salut à tous ! Aujourd'hui je vais aborder un sujet sur lequel je n'avais jamais eu à me pencher : la gestion de l'énergie avec Ubuntu sur les ordinateurs portables ou les hybrides. Vous verrez qu'avec quelques astuces simples, il est possible de gagner de précieuses minutes d'autonomie.

J'ai depuis quelques jours la chance de m'éclater avec un hybride Lenovo Miix 700 installé sous Ubuntu Gnome 18.10. Tout fonctionne à merveille "out of the box" mais la durée de vie de la batterie m'a semblé peut convaincante au début (sans être désastreuse non plus, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !). Après quelques recherches, voici ce que j'ai fait afin de l'augmenter.

TLP : une gestion automatique de votre batterie  TLP est un gestionnaire de batterie disponible dans les dépôts officiels. Il fonctionne dès le démarrage de votre PC portable et permet en toute transparence de gérer plein de paramètres sans aucune intervention de votr…

TicWatch Pro : test de la meilleure montre connectée Wear OS de 2018 !

Mobvoi vient de sortir sa nouvelle smartwatch après plusieurs mois d'attente. Comme tout geek qui se respecte, j'ai mis la main sur un exemplaire. Après plusieurs jours de test, voici mon avis sur la TicWatch Pro.

Prix et caractéristiques 249€ : c'est la somme qu'il faut débourser pour acquérir la TicWatch Pro. Si le prix est élevé pour un produit Mobvoi, il reste plutôt abordable pour une montre connectée. Surtout que les spécifications techniques sont vraiment alléchantes : Ecran OLED 1.4" 400 x 400 px + second écran LCD FSTN basse consommationCPU Qualcomm Wear 2100512 Mo de RAMNFC, Bluetooth, WiFi, GPS, capteur de rythme cardiaqueBracelet hybride cuir/silicone 22 mmCertification IP68Batterie 415 mAhWear OS La TicWatch Pro envoie du lourd, surtout avec son système de double-écran plutôt original. D'après les concepteurs, l'autonomie peut aller de 5 jours à 30 jours selon les usages. Une promesse alléchante, surtout quant on sait que les montres connectées…

[Test] Montre connectée bluetooth Callstel SW-100.tch

Histoire de bien démarrer l'année 2016, je vais vous faire le test d'une montre connectée low-cost commercialisée par Pearl, la Callstel SW-100.tch. Cet article sera le premier d'une longue série qui verra un changement dans le blog : plus d'articles, plus de vidéos et un look plus pro. Tout ne se fera pas en un jour, mais l'objectif est posé. Bon test !


Tout comme Simvalley ou Touchlet, Callstel est une marque distribuée en France uniquement par le site de VPC Pearl. Spécialisée dans le high-tech, cette marque compte déjà pas mal de gadgets geeks à son actif.

Les gadgets geeks de chez Callstel
La montre qui nous intéresse aujourd'hui surfe sur la vague des smartwatches, ces engins qui en plus de donner l'heure servent de compagnons à nos smartphones. La liaison se fait par bluetooth, une application devant être installée sur le smartphone afin de relayer les notifications, les appels ou encore la musique. Spécifications Commercialisée à moins de 30€, la Cal…