Accéder au contenu principal

Age of Sigmar : premières impression d'un débutant

Warhammer est mort, vive Warhammer ! Que penser de la nouvelle mouture du jeu de figurine de GW ? Je vous livre ici mes premières impressions.


Warhammer Fantasy Battles, c'est fini. Adieu les rangées monstrueuses de fantassins allant allégrement se faire tabasser la tronche par dizaines. Dans Age of Sigmar (AoS pour les intimes), on s'approche plus du côté escarmouche de 40K. Même les socles passent à une forme ronde.
Quand à l'histoire, elle fait suite à End of times, dans l'ancien monde maintenant séparé en Royaumes. Le Chaos domine tout, mais Sigmar ne compte pas laisser les choses ainsi. On en vient donc à l'arrivée de la nouvelle "race" du jeu : les Stormcast Eternals. Ou les Space Marines, comme vous voulez. Oui, GW ne s'est pas foulé sur le coup. Les nouvelles figurines ressemblent à des Terminators, les armes de tir en moins.


Malgré tout, j'aime bien le style et l'historique de cette nouvelle armée, malgré là encore un parallèle avec ce qu'on trouve dans le monde de 40K. Ben oui, des types qui sont "choisis" par une puissance supérieure, qui doivent passer des épreuves impossibles avant de subir un lavage de cerveau et après tout ça être transformé en machine de guerre en armure, ça ne vous rappelle rien du tout ?
Bref, passons... Je vais plutôt parler des anciennes figurines. A chaque nouvelle édition, on se demande comment seront intégrées les anciennes armées. Ici, c'est plutôt nickel : tout est compatible ou presque ! Comment GW en est arrivé à ce résultat ? Grâce aux War Scrolls (ne cherchez pas, GW ne se casse plus le tronc à faire des traductions, trop fatiguant...). En gros, ce sont des fiches d'unités résumant les règles spéciales, ainsi que les caractéristiques de base. Et le mieux, c'est que c'est entièrement gratuit, il suffit de télécharger les War Scrolls sur le site officiel de Games Workshop.
Est-ce que ça signifie la fin des livres d'armées ? Il semblerait... D'un côté, c'est dommage, le calcul d'une armée était un plaisir pour pas mal d'entre nous. Maintenant, il n'y a plus de système de point. Aucune limite. Bref, alignez 50 Rats Ogres, vous avez le droit !


Afin d'équilibrer un peu le jeu, le livre de base AoS propose des scénarios qui mettent souvent une armée en sous-nombre, mais avec quelques bonus. Je n'ai pas encore testé, mais ça semble assez sympa. Ne pas avoir de restrictions permet de se livrer à quelques excentricités, mais mettez-vous quand même d'accord avec le joueur d'en face !
Pour ce qui est des règles, elles se résument à 4 pages (gratuites et téléchargeables sur le site de GW). Ouch ! Ça fait mal quand on est habitué à des livres de 200 pages. Sur le moment, j'ai eu l'impression de me retrouver devant un jeu de voyage, le genre de truc qu'on fait entre deux activités histoire de tuer le temps. Et il semble bien que c'est ce que vise GW. C'est peut-être un moyen d'attirer de nouveaux joueurs, souvent rebutés par des règles trop complexes et des parties très longues.
Pour ma part, j'ai testé la boite de l'Ile de Sang mettant en scène les Skavens contre les Hauts Elfes. La partie ne m'aura demandé que 1h30 pour se terminer. Certes, les armées sont relativement petites, mais le nouveau système de jeu est aussi très rapide. On retrouve les grands classiques : phase de magie, de mouvement, de tir, de corps à corps et de moral. Chaque unité possède un War Scroll, les jets de touche et de dégâts sont déterminés par les armes. Les socles ne comptent plus, on calcule tout à partir des figurines. Chose que je n'apprécie pas particulièrement, soit dit en passant.


Je regrette aussi les corps à corps qui ont tendance à s’éterniser. Les escouades ne fuient plus, il suffit donc d'une figurine au corps à corps pour bloquer une unité trois fois plus grosse. Après, il semble que le fait de tirer dans le tas ne soit plus un problème, chose dont je me suis rendu compte après coup. En tout cas, sur cette partie les Skavens ont remporté une victoire écrasante.
Afin de tenter de trouver un équilibre, j'ai ensuite fait une autre partie en me basant sur les PV de chaque figurine. 25 PV de chaque coté. L'ensemble a été torché en 30 minutes, avec à la fin mon Seigneur Skaven, ne possédant que 2 PV seulement ! Il semble donc que pour faire des parties équitables, il faille juste prendre un même nombre de PV de chaque côté. Enfin, ça reste à vérifier, je n'ai pas eu le temps de tester plus en avant le concept.
Alors au final, que penser d'Age of Sigmar ? Il ne plaira pas à tout le monde, c'est clair. Comme toute chose nouvelle, il va y avoir pas mal de détracteurs. Pour ma part, je trouve cette nouvelle mouture assez sympa, même si j'attends de voir par la suite. L'histoire de l'univers fait plutôt fouillis pour le moment, les nouveaux risquent de se sentir perdus. Quand aux règles, elles reprennent l'essentiel et se rapprochent d'un 40K simplifié. Là aussi, comme je suis un joueur de 40K, je me sens en terrain connu. La gratuité des règles ainsi que des War Scrolls fait plaisir, même si un retour des livres d'armées me plairait bien. Quand aux nouvelles figurines, elles semblent chouettes, même si j'attends de mettre la main dessus pour donner un avis plus objectif.

En gros, GW semble avoir réussi le pari de redonner un second souffle à un univers vieillissant. Reste à voir sur le long terme. AoS est simple à prendre en main, compatible avec les vieilles armées et apporte des nouveautés sympathiques. Longue vie à Sigmar !

Jo le Geek

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TicWatch Pro : test de la meilleure montre connectée Wear OS de 2018 !

Mobvoi vient de sortir sa nouvelle smartwatch après plusieurs mois d'attente. Comme tout geek qui se respecte, j'ai mis la main sur un exemplaire. Après plusieurs jours de test, voici mon avis sur la TicWatch Pro.

Prix et caractéristiques 249€ : c'est la somme qu'il faut débourser pour acquérir la TicWatch Pro. Si le prix est élevé pour un produit Mobvoi, il reste plutôt abordable pour une montre connectée. Surtout que les spécifications techniques sont vraiment alléchantes : Ecran OLED 1.4" 400 x 400 px + second écran LCD FSTN basse consommationCPU Qualcomm Wear 2100512 Mo de RAMNFC, Bluetooth, WiFi, GPS, capteur de rythme cardiaqueBracelet hybride cuir/silicone 22 mmCertification IP68Batterie 415 mAhWear OS La TicWatch Pro envoie du lourd, surtout avec son système de double-écran plutôt original. D'après les concepteurs, l'autonomie peut aller de 5 jours à 30 jours selon les usages. Une promesse alléchante, surtout quant on sait que les montres connectées…

Ubuntu 18.10 : les astuces pour économiser la batterie de votre laptop

Salut à tous ! Aujourd'hui je vais aborder un sujet sur lequel je n'avais jamais eu à me pencher : la gestion de l'énergie avec Ubuntu sur les ordinateurs portables ou les hybrides. Vous verrez qu'avec quelques astuces simples, il est possible de gagner de précieuses minutes d'autonomie.

J'ai depuis quelques jours la chance de m'éclater avec un hybride Lenovo Miix 700 installé sous Ubuntu Gnome 18.10. Tout fonctionne à merveille "out of the box" mais la durée de vie de la batterie m'a semblé peut convaincante au début (sans être désastreuse non plus, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !). Après quelques recherches, voici ce que j'ai fait afin de l'augmenter.

TLP : une gestion automatique de votre batterie  TLP est un gestionnaire de batterie disponible dans les dépôts officiels. Il fonctionne dès le démarrage de votre PC portable et permet en toute transparence de gérer plein de paramètres sans aucune intervention de votr…

[Test] Montre connectée bluetooth Simvalley PW-430.mp

Salut à tous ! Deuxième mois de l'année et deuxième test de montre connectée. Cette fois-ci, je vous dévoile la Simvalley PW-430.mp, distribuée par Pearl. Un modèle plus performant (mais plus cher) que la SW-100.tch de Callstel présentée en janvier.


Tout comme Callstel, la marque allemande Simvalley est distribuée en France par le magasin de vente en ligne Pearl. La gamme proposée sur le site est d'ailleurs plutôt étoffée, avec de nombreux téléphones, des gadgets et bien sûr des montres connectées.

Les gadgets de chez Simvalley
La montre que j'ai reçu en test aujourd'hui est à la fois une montre connectée mais aussi un téléphone complet. Vous pourrez donc laisser votre smartphone au placard si l'envie vous en dit et continuer à recevoir vos appels malgré tout.
Spécifications La montre de Simvalley ressemble fortement à toutes les montres de sa catégorie. Elle intègre donc un écran tactile de 1.5" avec une définition de 240 x 240 px. Il est d'ailleurs de trè…